Calpi

Calpi est une ville paroissiale du canton de Riobamba dans la province de Chimborazo. Chargée de culture et très riche en attractions, tant sur un plan historique que sur un plan nature, cette destination équatorienne vaut le détour. Elle promet d’intéressantes activités culturelles et touristiques grâce à ses nombreuses communautés indigènes très conservatrices, ses monuments historiques et ses paysages naturels exceptionnels.

Calpi aujourd’hui

Calpi se situe à 160 km au sud de Quito, la capitale. Elle se compose de 19 villages autochtones dont la plupart se nichent au pied du plus haut volcan d’Équateur. Selon le résultat du dernier recensement national en 2010, la population de Calpi compte environ 6 469 habitants dont la majorité est comprise entre 0 à 14 ans. Les femmes représentent environ 54,21 % de sa population totale. La ville dispose donc d’une population très jeune et féminine.

Pour les locaux et étrangers de Calpi, les activités touristiques ne manquent pas. Les fêtes en l’honneur du patron Santiago célébrées en novembre ainsi que ses différents monuments et l’artisanat de la laine de mouton forgent la réputation touristique de la ville. Les douces promenades hors des sentiers battus, l’ascension du mont Tungurahua et les randonnées au coeur des forêts sauvages font de Calpi une destination de rêve pour les amoureux de la nature. Ces activités en plein air vous permettront ainsi de découvrir la flore et la faune locale. La flore de la région est formée par des cyprès, des capuli, des eucalyptus, des cabuyas et des chilcas. La région est aussi un foyer pour de nombreuses espèces d’oiseaux. Les tourterelles, les merles, les colibris et les vigognes sont les plus importantes.

##À la découverte des cultures andines

Pour s’imprégner de la culture locale notamment laculture andine, rencontrez la communauté locale de la ville de Calpi constitue l’une des plus belles expériences de la région. Les peuples indigènes quechuas vivent au pied du plus haut sommet des Andes équatoriennes et sont fortement attachés à leur culture et leur racine. La ville est ainsi caractérisée par ses centres de tourisme communautaires dont lePalacio Real, le San Francisco de Cunuguachay, le Moya et le Jatari Compesino.

En développant des projets touristiques et soutenues par l’association Ahuana, ces communautés locales essaient de développer une forme de tourisme pour améliorer les conditions de vie des populations et préserver la culture locale. Pour cela, chaque communauté a mis en place des restaurants mettant en valeur lagastronomie locale, des musées rappelant la valeur culturelle de leur tradition et leur racine ainsi que des boutiques qui vendent des produits issus de l’artisanat local. Elles organisent également quelques activités en plein air permettant aux voyageurs de découvrir le paysage et les monuments historiques.

La visite des petits musées sur les flancs du Chimborazo est l’occasion d’approcher ces communautés locales. Ces musées exposent les éléments andins utilisés à l’époque ancestrale comme des ustensiles pour usage agricole et domestique, des vêtements et des œuvres d’art. Après avoir découvert les coutumes et les traditions, vous pourrez faire une balade dans le village et découvrir le quotidien des habitants.

Découvrir la jolie Basilique de Calpi

Juste en face du parc principal et des bureaux de la paroisse GAD, la Basilique de Calpi. C’est un monument incomparable surtout pour les fidèles catholiques. Cette magnifique bâtisse des années 50 est dotée d’une architecture de style gothique et néo-gothique rappelant l’histoire de la ville qui est fortement liée à la religion catholique.

Sa magnifique architecture est soulignée par un plan frontal, terminée sur les deux extrémités supérieures par deux tours octogonales, trône au-dessus de ses portes des arches gothiques.

Climat

Culminant à plus 3049 m d’altitude, la région de Calpi vit au rythme d’un climat océanique chaud et sans saison sèche. Sur l’année, la température moyenne y est de 14,2 °C et les précipitations grimpent jusqu’à 322,3 mm. Avec des précipitations de 6,4 mm, le mois de juillet est le plus sec et le plus froid de l’année. La saison des pluies arrive à son apogée en février avec des précipitations 48,3 mm.

Comment s’y rendre ?

Le trajet entre la ville de Calpi et celle de Riobamba, la capitale de la province, est de seulement 15 minutes en voiture. Elle est à mi-chemin entre Cuenca et Quito.

  • Avion
  • Calpi est relativement bien desservi puisque la petite ville compte pas moins de 8 aéroports dans ses environs donc le plus proche est celui de Chachoan à 32 km au nord.

  • Bus
  • Depuis Riobamba, vous pourrez prendre la ligne 16. En général, le trajet entre les deux villes ne coute que 0.30 dollars.

    3 photos

    Bonjour

    Je suis Carole de "Aventure Ecuador". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
    Appelez-nous au
    +593 (2) 2869400