Chimborazo

Situé à environ 200 km au sud de Quito, soit au nord-ouest de la ville de Riobamba, Chimborazo est un stratovolcan massif aux calottes glaciaires qui domine majestueusement le plateau aride de la Cordillère occidentale des Andes. Considéré comme le sommet le plus haut et la montagne la plus isolée d’Équateu r, ce géant de la nature offre depuis son sommet, une vue panoramique des vallées qui l’entourent. Escalader ses pentes escarpées et très raides promet aux amateurs d’alpinisme de belles sensations fortes.

Histoire

Le volcan Chimborazo fut escaladé pour la première fois le 23 juin 1802, par Alexander von Humboldt. Ce célèbre naturaliste allemand eu beaucoup de difficultés à grimper jusqu’au sommet en raison de son mal d’altitude. Il souffrait de nombreux symptômes, nausées, saignements des gencives, hallucination… Ce qui l’empêcha d’arriver au bout. Ce n’est qu’en 1880, que le sommet fut officiellement atteint grâce à un alpiniste britannique connu sous le nom d’Edward Whymper . Le plus haut pic du volcan porte d’ailleurs le nom de l’alpiniste.

Chimborazo est aujourd’hui considéré comme étant un volcan éteint et inactif. Toutefois, selon de nouvelles études, il pourrait se réveiller. Son intervalle d’activité est de 1000 ans.

Aujourd’hui

Le volcan Chimborazo fait partie de la Cordillère des Andes, à l’extrémité principale de l’arc volcanique équatorienne. Il est entouré par les montagnes Carihuairazo, Tungurahua, Tulabug et El Altar. Il est par ailleurs surmonté par quatre sommets, dont le Whymper avec 6263 m d’altitude, le Veintimilla avec 6230 m, le Politecnica avec 5820 m et le Nicolas Martinez avec 5570 m.

Avec Whymper, le plus haut pic du site, Chimborazo figure parmi les plus hauts sommets et les plus éloignés du centre de la planète . C'est pourquoi son sommet est entièrement recouvert de glace et ce, pendant toute l’année. Ceci dit, comme la masse de glace a faibli et fondu ces dernières années, c’est devenu une source d’approvisionnement en eau pour la population de la province de Bolivar.

Grimper jusqu’au sommet de ce géant de la nature

L’escalade du mont Chimborazo est un véritable défi, en particulier pour les débutants. Le manque d’oxygène rend la respiration difficile. Ses pentes escarpées sont pour la plupart formées par des roches tranchantes de la lave volcanique. Pour les touristes amateurs d’alpinisme, il leur est conseillé de se munir de chaussures à crampons.

Le trajet jusqu’au sommet du volcan Chimborazo parcourt un itinéraire de 300 km de longueur. Il comprend ainsi le mont Fuya Fura qui se trouve à plus de 3 600 m d’altitude puis Imbabura à 4630 m d’altitude. En général, la randonnée vers le sommet de Chimborazo commence dans la ville de Riobamba, la capitale de la province qui porte le même nom. Ce camp de base est une destination intéressante pour le tourisme communautaire . Par ailleurs, les danses typiques de la région et les tenues traditionnelles des indigènes qui y vivent forgent sa réputation.

À son sommet, le volcan est recouvert de brume et de glace. Les paysages naturels qui l’entourent sont la récompense des jours d’effort. Les chutes de neige dans le Chimborazo attirent beaucoup l’attention des trekkeurs. En effet, en raison de son altitude et des températures, l’épaisse couche de neige s’accumule sur les pentes du volcan.

Comment s’y rendre ?

Pour rejoindre le volcan Chimborazo, le meilleur moyen est de rejoindre tout d’abord la ville de Riobamba. Vous pourrez ainsi prendre un bus depuis la gare routière de Guayaquil. Il est aussi possible de prendre un bus à destination de Riobamba au terminal de Quitumbe à Quito. Une fois arrivés en ville, vous pourrez prendre un bus ou un taxi et vous arrêter à la billetterie de la « réserve de production de la faune de Chimborazo ».

24 photos

Bonjour

Je suis Carole de "Aventure Ecuador". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+593 (2) 2869400