Cuicocha

Située dans le canton de Cotacachi dans la province d’Imbabura, au nord de Quito, Cuicocha est la lagune d’une caldeira d’un ancien stratovolcan dans les contreforts de la cordillère occidentale des Andes. Comme Quilotoa, elle fait partie des plus beaux lacs d’altitude d’Équateur. Sa renommée s’appuie sur sa faune et sa flore, riches en diversité ; sans compter ses paysages majestueux et pastoraux. C’est ainsi qu’elle est devenue l’une des destinations touristiques les plus visitées en Équateur. D’ailleurs, c’est une excellente alternative pour s’offrir un weekend de détente.

Histoire

La caldeira de la lagune de Cuicocha fut formée après une éruption phréato-magmatique, il y a environ 3 100 ans. Cette éruption provoqua un écoulement pyroclastique de 5 km3 et recouvra la région environnante de cendres volcaniques. Le mot Cuicocha est tiré de la formation du mot quichua Kuykucha qui signifie littéralement « Lago del Cuy » ou « lac du cochon d’Inde ». La lagune porte son nom en raison de la forme de l’une des îles. Les locaux trouvent qu’elle ressemble à un cochon d’Inde.

Aujourd’hui

La lagune de Cuicocha domine le fond d’une caldeira de 3 km de diamètre, de 8 km de périmètre et de 200 m de profondeur. Elle est dotée d’eaux limpides avec une couleur bleue soutenue qui est parfois émeraude, cela dépend de la profondeur.

Au milieu de la lagune émergent deux petites îles connues sous le nom deYerovi qui est la plus petite et Teodoro Wolf qui est la plus grande. Les deux îlots trônent majestueusement au milieu de ses eaux. Elles sont séparées au milieu par un canal connu localement sous le nom de « canal des rêves ». Interdites aux touristes, ces deux îles servaient de prison pour les Incas. Aujourd’hui, elles accueillent deux bâtiments pour surveiller les volcans.

Pour les habitants qui vivent aux alentours, notamment dans la vallée d’Otavalo, la lagune joue un rôle important. Riches en protéines, les produits agricoles issus de cette région sont reconnus par leur qualité.

Culminant à plus de 3 246 d’altitude, la caldeira offre un paysage montagneux. Elle est pour cela entourée de massifs très haut dont le volcan Imbabura à gauche et le Cayambe à droite.

Chaque année, au mois de juin, pendant la célébration du festival du Soleil ou le Inti Raymi, le lac devient un lieu sacré. Au cours de la deuxième journée de cette cérémonie, le chaman indigène se rend à cet endroit et effectue une purification en prenant un bain. Ce rituel témoigne de la gratitude envers la terre mère pour la récolte.

Découvrir la lagune de Cuicocha

Compte tenu de ses paysages exceptionnels et de ses riches biodiversités, ce lac volcanique offre diverses activités en plein air. Lors de votre passage, vous aurez la possibilité de faire de la randonnée, de la promenade à cheval ou en bateau sur ses eaux et des compétitions de kayak.

Durant leur passage, les visiteurs pourront profiter d’une randonnée tout au long d’un sentier de 8 km de longueur appelé Maximo Gorki Campuzano. Les premiers kilomètres incluent donc des randonnées raides traversant des prairies, puis une douce promenade au tour de la lagune et pour finir une visite du village de Quiroga. D’ailleurs, pour bien profiter de la randonnée, il est conseillé de faire le tour de la lagune dans le sens des aiguilles d’une montre.

La lagune de Cuicocha fait partie des trésors de la réserve naturelle de Cotacachi-Cayapas, l’un des écosystèmes les plus riches au monde. La faune de Cuicocha est surtout marquée par le grèbe argenté qui se nourrit de petits animaux vivants dans le lac comme des grenouilles, d’écrevisses ou des petits serpents d’eau. Il est aussi possible d’y croiser des monts Guinée, des Soche, des lapins sauvages, des renards des Andes ainsi que des oiseaux comme les pigeons, les colombes ou les moineaux. Quant à la flore, elle est fortement dominée par la végétation qui se développe sur la lave volcanique comme les broméliacées, les calahuala, les bois de rose, les quenouilles ou les sigses. La région compte plus de 400 espèces.

Comment s’y rendre ?

Localisée à 14 km au nord-ouest de la ville d’Otavalo, la lagune de Cuichocha est accessible en bus. Jusqu’à Quiroga, vous pourrez prendre à la station d’Otavalo un bus en direction de Qotacachi. Une fois arrivée à Quiroga, vous pourrez prendre un taxi qui vous mèrera directement à la lagune de Cuichocha.

9 photos

Bonjour

Je suis Carole de "Aventure Ecuador". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+593 (2) 2869400