Loja

Loja est la capitale de la province du même nom. Il s’agit d’une ville fort sympathique qui a préservé ses racines coloniales et ses architectures anciennes du développement urbain qu’ont connu les autres villes équatoriennes. Elle est un trésor caché pour une retraite en Equateur mais aussi pour la découverte du véritable charme d’une ancienne ville espagnole.

Histoire

Loja fut fondée le 8 décembre 1548 par un maréchal espagnol connu sous le nom d’Alonso de Mercadillo. Il nomma la ville d’après le nom de sa ville natale en Espagne, la Loja. Elle portait autrefois plusieurs nominations comme Loxa ou encore “la ville de l’Immaculée Conception de Loja”.

Avant 1546, la ville se situait dans le canyon de Catamayo, mais après un tremblement de terre dévastateur et des problèmes de paludisme, elle fut déplacée à son emplacement actuel, soit à environ 35 km plus l’est. Elle fut déclarée indépendante de l’Espagne le 18 novembre 1820.

Elle bénéficia pour la première fois d’une alimentation électrique en 1896 grâce à la construction d’un barrage hydroélectrique. Elle fut pour cela la première ville équatorienne a utiliser cette énergie électrique.

Très célèbre dans l’histoire, elle était un point de départ pour retrouver la ville mystique d’El Dorado dans le bassin amazonien. Selon l’histoire, le célèbre Simon Bolivar visitait sa campagne lors de son passage pour unir la Gran Colombia.

Aujourd’hui

Localisée dans la partie sud de l’Équateur, à 430 km au sud de Quito, la ville de Loja s’étend dans la vallée glaciaire de Cuxibamba. Elle partage ses frontières avec les provinces de Zamora-Chinchipe, El Oro et avec le Pérou au sud. Lors d’un recensement qui a eu lieu en 2010, Loja comptait environ 118 532 habitants.

Loja siège dans les majestueuses montagnes vertes du sud des Andes. Son paysage naturel se compose principalement de végétation paramo, de forêts de nuages et de jungles noires. La ville est également traversée par les rivières Zamora et Malacatos. Elle borde le parc national de Podocarpus. Cette réserve naturelle regroupe quatre systèmes écologiques distincts, dont les Andes du Nord, les Andes du Sud, l’Amazonie et le Pacifique. C’est l’un des plus grands parcs publics d’Amérique du Sud. Elle permet ainsi à ses visiteurs de découvrir plus de 68 espèces de mammifères, 560 espèces d’oiseaux et plus de 4 000 types de plantes dont certaines sont endémiques.

A la découverte de la capitale culturelle et musicale d’Équateur

Loja est considérée comme la capitale culturelle et musicale de l’Équateur. Elle dispose de nombreux petits clubs de musique et de salsa. Un très célèbre dicton local précise que tout être peut devenir un artiste. Il explique que « celui qui ne joue pas de la guitare peut chanter une chanson, celui qui ne chante peut écrire un couplet, celui qui n’écrit pas de verset lit un livre ». Pour cela, la ville dispose d’un musée qui se consacre spécialement à l’histoire musicale des artistes de Loja. Lors de votre petit séjour à Loja, vous pourrez y trouver plus de 7000 partitions et 65 instruments traditionnels qui s’étendent sur près de 200 ans d’histoire.

Ses habitants conservent une riche tradition dans le domaine des arts, incluant des peintures murales, des tuiles, des fresques et des statues. Sur un pont de la ville, de très remarquables fresques de Bolivar et de Sucre, -tels de grands rideaux de peintures-, accueillent les visiteurs. Pour mieux découvrir le côté culturel de la ville, il faut se rendre dans la région pendant les fêtes religieuses ou pendant la célébration de dates importantes. On assiste par exemple à une explosion de couleurs et à une invasion d’artistes talentueux pendant la célébration du Pilgirmage de la Vierge d’El Cisme le 30 mai et le 15 août, pendant la célébration de la fondation de la province de Loja en juin et durant la foire d’intégration de la frontière entre Équateur et le Pérou le 1er au 15 septembre. C’est aussi très intéressant de s’y rendre le 18 novembre, jour de la célébration de l’Indépendance de Loja.

Connaissez-vous le style architectural de Loja ?

L’architecture est aussi un must pour la ville de Loja. Dès l’entrée de la ville, il est très facile de connaître le style architectural de ses monuments et de ses bâtiments anciens à travers les portes d’entrée de la ville. Il s’agit de magnifiques et majestueuses structures anciennes modelées sur ses armoiries. À l’intérieur, la ville héberge un certain nombre d’églises historiques et des quartiers historiques. Ses visiteurs pourront donc visiter la cathédrale principale,l’Église de San Francisco,l’Église de Santo Domingo et l’Église de Saint Sebastian.

Climat

Comme la région de Loja est perchée à plus de 2060 m d’altitude, elle bénéficie d’un climat des Andes très doux avec une température qui oscille entre 16 et 30 °C.

Comment circuler ?

Pour circuler dans la ville, il est plus facile d’accéder au nord et au sud suivant les allées en pavées qui encadrent les deux rivières. Plusieurs lignes de bus et de taxis circulent suivant ces allées dont la plupart portent le nom des notables Équatoriens ou les dates de la fondation de la ville.

Comment s’y rendre ?

Bus

La ville de Loja est traversée par l’autoroute panaméricaine qui relie le pays avec le Pérou. La gare routière de la ville se trouve à l’extrémité nord de la ville.

Avion

Situé à 30 km à l’ouest de la ville, l’aéroport de La Toma à Catamayo est le plus proche. Il est desservi par la compagnie aérienne TAME, c'est pourquoi il est possible de rejoindre les villes de Quito ou Guayaquil.

9 photos

Bonjour

Je suis Carole de "Aventure Ecuador". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+593 (2) 2869400