Misahualli

Située à 20 km à l’ouest de Tena dans l’Oriente de l’Equateur, Misahualli est la ville la plus proche de la jungle amazonienne équatorienne. C’est pourquoi, elle fusionne le doux mélange du tourisme d’aventure, d’expédition et de découverte du patrimoine culturel. Elle est souvent saluée entre ses magnifiques paysages naturels, son écosystème diversifié et ses communautés indigènes. La ville est une base touristique très intéressante et populaire pour les excursions dans la jungle.

Histoire

La paroisse de Misahualli fut formée après la guerre de 1941. Lors cette guerre, certains habitants de Napo se réfugièrent dans le secteur et fondèrent un petit village. En 1966, le petit village de Misahualli commença à se développer avec l’inauguration de la route Puerto Napo-Misahualli et l’arrivée des compagnies pétrolières.

En raison de la colonisation des régions environnantes qui a duré des décennies, la faune de Misahualli a grandement diminué.

Aujourd’hui

La ville de Misahualli s’étend sur 513,8 km² de superficie. Il s’agit d’une ville portuaire qui se trouve sur la jonction des deux plus importantes rivières de la région, la rivière Misahualli et Napo. Sa population qui est essentiellement issue des communautés indigènes comptait en 2010 environ 5 393 habitants.

Malgré l’exploitation pétrolière dans la région de Napo qui a quasiment détruit ses paysages naturels, Misahualli conserve jusqu’aujourd’hui une bonne partie de son écosystème. Elle est à cet effet, l’un des bons points de rencontre pour organiser une randonnée vers la jungle amazonienne. Un flux constant de touristes vient dans la région pour découvrir et profiter de la nature amazonienne. Plusieurs activités touristiques comme la randonnée ou le canoë, la visite des endroits protégés et la rencontre avec les communautés autochtones y sont favorables pour rendre l’aventure équatorienne vivante et inoubliable.

L’itinéraire pour l’excursion hors des sentiers battus comprend les promenades dans la nature, la visite des cascades ainsi que la rencontre avec les communautés indigènes.

Pour ceux qui aiment l'eau, il est possible de voguer en canoë sur la rivière pour apprécier la nature environnante. La balade est agréable et vous conduit à travers la végétation luxuriante de la jungle sur la route fluviale des anciens voyageurs vers Coca.

À la rencontre des populations locales

Les communautés locales comme les Shiripuno sont des peuples indigènes qui pratiquent le chamaniste. Il s’agit d’une communauté de 25 familles de 150 habitants très conservatrices avec leurs traditions et cultures. Aujourd’hui, ces peuples développent des activités d’écotourisme liées à leurs coutumes, traditions, légendes et folklores. Vous pourrez profiter de votre séjour à Misahualli pour participer à l'une des nombreuses célébrations rituelles dans l'un des villages voisins et plonger au plus près de la culture indigène. Danses traditionnelles, musiques, chants et autre festivités sont au programme et vous permettront de découvrir les danses de Yuca ou encore la musique Quichua.

On se détend à Misahualli

Souvent calme et déserte avec une brise rafraîchissante, la plage de Misahualli s'étend sur plus de 700 m. Bordé par de grands arbres dans lesquels évoluent des singes capucins, vous pourrez vous reposer à l'ombre et profiter du calme de la nature. En période du carnaval Beach Playero la plage accueille de nombreuses célébrations. Concerts et autres prestations d'artistes locaux animent les lieux.

Plus loin, à 8 km de la ville en direction de Tena, vous pourrez découvrir la superbe cascade de Latas aussi appelée localement « Cascada del Rio Latas ». Elle se jette à plus de 16 m de hauteur et sur 6 m de largeur avant de se briser dans une piscine naturelle aux eaux transparentes.  Sur ses côtés, elle présente une formation rocheuse dont les fossiles sont incorporés comme des crustacés marins. Depuis Misahualli, il est agréable de rejoindre la cascade par une belle randonnée. Une fois sur place, quoi de plus agréable que de profiter des eaux fraiches de la cascade et de se baigner dans un tel environnement.

Misahualli, la ville des capucins

Impossible d'y échapper lors d'un séjour à Misahualli ! Les capucins sont omniprésents dans la ville. Bien qu'ils soient plutôt accueillants et sociables avec les hommes, il est préférable d'être vigilent en leur présence et garder à l'esprit qu'ils restent des animaux sauvages. Ces capucins n'ont plus peur des hommes et ont appris au fil du temps à profiter de leur présence pour s'offrir quelques petits présents. Il n'est en effet pas rare de les voir farfouiller dans les sacs à la recherche de nourriture, de bouteille d'eau ou même de lunettes de soleil ou d'appareils photos.

Climat

La région de Misahualli bénéficie d’une température agréable et d’une humidité constante la plupart de l’année. Sur l’année, la température moyenne est de 25° C et les précipitations sont de 3808 mm par an.

Comment s’y rendre ?

Voiture

Depuis Quito, louer un véhicule est le meilleur moyen pour rejoindre la ville de Misahualli. Pendant la journée, des bus publics partent de l’autre côté de la rue du Terminal de Tena pour un trajet de 30 minutes jusqu’à cette petite ville. La route reliant Tena et Coca et qui passe à Misahualli a été officiellement achevée vers la fin des années 80.

Avion

Depuis l’aéroport de Jumandy à Quito, Misahualli est une escale obligatoire avant d’atteindre la ville de Tena.

5 photos

Bonjour

Je suis Carole de "Aventure Ecuador". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+593 (2) 2869400