Réserve forestière Bellavista

Localisée dans la province de Pichincha, à 52 km de Quito, la réserve de Bellavista est une zone de conservation privée et certifiée, dissimulée au cœur d’une forêt nuageuse. Avec ses magnifiques paysages naturels, sa biodiversité très riche en faune et en flore, ses différentes activités en plein air… cet endroit est un trésor caché de la région. C’est une destination de rêve pour les amoureux de la nature et les ornithologues.

Histoire

La réserve forestière de Bellavista fut créée en 1991 par un couple britannico colombien. Au début, le couple Richard et Gloria Parsons se procura environ 1 km de la vallée de Tandayapa pour y créer un endroit de conservation privée de la biodiversité locale. Pendant plus de 19 ans, Richard Parsons et son épouse ont acquis d’autres propriétés pour agrandir la réserve. Bellavista est l’un des membres fondateurs du Réseau des Forêts Privées Protégées d’Équateur. Elle a été certifiée Eco-lodge par Rainforest Alliance et Smart Voyager.

Aujourd’hui

La réserve forestière de Bellavista s’étend sur une superficie de 8.1 km et culmine à plus de 2000 m d’altitude. Il s’agit d’un camp de base comprenant plus de 10 km de sentiers de randonnée traversant le cœur d’une forêt toujours couverte de nuages. Sur place, vous découvrirez un dôme géodésique à quatre étages, un restaurant, des plateformes d’observation ainsi que des logements. Comme la réserve tapisse le long des pentes nord-ouest de la chaîne montagneuse andine, sa flore et faune varient en fonction de l’altitude. Les nuages et la brume toujours présents jouent également un rôle important dans la formation de son écosystème. En effet, les forêts nuageuses sont réputées pour leur biodiversité, leur écosystème humide et tropical favorisant ainsi l’épanouissement d’un environnement très riche en faune et flore.

La faune de la réserve Bellavista

La **faune de Bellavista abrite une grande variété d’animaux ** comme les reptiles, les amphibiens, les insectes et les mammifères. À partir des prospections ornithologiques menées dans la région en 2000, la réserve a révélé plus de 260 espèces d’oiseaux et 60 espèces de grenouilles qui n’existent que dans cette région. Parmis les espèces d’oiseaux on retrouve les antitrette géantes, les hélianges à queue bleue, les violeter mousseaux, les toucans, les violets sylphes, les tanagers et les colibris. Souvent visibles dans la région, les colibris et les papillons font partie des plus grandes stars de la réserve. On trouve également lors de la visite de la réserve des coqs de la roche andine. La réserve héberge également des mammifères dont les ours à lunettes qui sont en voie de disparition, les pumas, les coatis andins et les tayra.

La flore de la réserve Bellavista

L’environnement de la réserve forestière de Bellavista est spécialement couvert de forêts nuageuses, appelées également forêts tropicales pré-montagneuses (ou subtropicales). Il s’agit d’une forêt qui se développe dans un environnement frais et humide avec une couverture nuageuse très omniprésente. C'est pourquoi, elle développe une grande variété d’espèces de plantes dont certaines sont très rares et endémiques. Elle abrite de nombreuses variétés d’orchidées dont certaines poussent sur les arbres sous forme d’épiphytes. Pour les étudiants et les scientifiques fascinés par l’écosystème d’une forêt nuageuse, la réserve forestière est une véritable base de recherche. Elle dispose pour cela de sa propre station de recherche qui est aujourd’hui utilisée pour le projet Payamino. Grâce à un partenariat entre San Jose de Payamino, une communauté indigène de l’Amazonie équatorienne, le Zoos Go Wild et l'Aalborg Zoo, ce projet a été initié en 2002 et consiste uniquement à conserver la biodiversité et la culture locale Il est aussi soutenu par un certain nombre d’universités de renommée international comme Glasgow et Manchester au Royaume-Uni ou encore Aalborg au Danemark. Les universités y envoient leurs étudiants de troisième cycle pour effectuer des recherches, des expéditions ainsi que des stages sur le terrain.

Découvrir la réserve de Bellavista

Pour une journée ou deux, la visite de la réserve promet plusieurs activités en plein air riche en découverte écologique et en sensations fortes. Bien que les sentiers soient difficilement accessibles, la randonnée est l’occasion pour les visiteurs d’escalader les cascades cristallines, prendre en photo les colibris aux couleurs vives ou découvrir les plus rares espèces d’orchidée au monde. Visiter la réserve forestière de Bellavista n’est pas une partie de plaisir pour ceux qui ne sont pas préparés à explorer les forêts sauvages. En raison de l’humidité élevée et la brume, les branches d’arbres et les troncs d’arbres au sol sont recouverts de mousses et de fougères rendant ainsi les sentiers plus glissants et dangereux. Pour cela, il est conseillé de porter de bonnes chaussures de marche spéciales randonnées ou trekking.

Comment s’y rendre ?

La réserve se trouve à 1h de Quito et du monument Mitad Del Mundo. Pour s’y rendre il existe des bus à prendre au terminal micro régional de Quito, situé à La Ofelia, les bus pour Pacto, Mindo, Los Bancos, Pedro Vicente Maldonado, Puerto Quito ou La Independencia. Puis une fois arrivé à Nanegalito, organisez-vous en groupe et louez une camionnette. C’est le seul moyen de transport en commun disponible dans cette petite ville pour aller à Bellavista. Avec votre agence Aventure Ecuador, vous bénéficierez d'un moyen de transport personnel avec chauffeur pour plus de facilité.

6 photos

Bonjour

Je suis Carole de "Aventure Ecuador". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+593 (2) 2869400