L'Église de la Compagnie de Quito

Communément appelée La Compañia, cette église catholique est l'un des centres d'intérêt les plus importants de Quito. On dit qu'elle fait même partie des 7 merveilles d'Équateur. Située dans le centre historique de la capitale du pays, elle est le lieu le plus visité des voyageurs. Elle était autrefois intégrée à une université nommée Sainte-Grégoire qui formait le quartier général jésuite équatorien durant l'empire colonial espagnol.

 

Histoire

L'Église de la Compagnie de Quito a connu un temps de construction abyssal. Il aura fallu 160 ans, entre 1605 et 1765, pour connaitre la version finale et définitive de cet édifice catholique. Les premiers prêtres jésuites sont arrivés à Quito une vingtaine d'années avant le début des travaux et ont fondé un collège pour dispenser leur éducation et leur évangélisme. Lors de la prise de la cité par les conquistadors aux alentours de 1532, des pans de l'agglomération avaient été confiés aux différents ordres religieux comme les Franciscains, les Augustins, ou même les Dominicains entre autre. Les premiers jésuites arrivent donc eux bien plus tard, le 19 juillet 1586, et se voient accorder par le nouveau conseil municipal de Quito, le coin nord-ouest de la place de l'Indépendance. Après un conflit les opposant aux Augustins, les jésuites se retrouvent finalement sur le quart sud de la place, lieu ou demeure toujours aujourd'hui La Compañia.

Le chantier de l'église a connu un vrai tournant à l'arrivée de l'architecte et sculpteur Marcos Guerra en 1636, soit 21 ans après le début des travaux. Après la pose des fondations il s'est entouré de nombreux artistes venant de l'école de Quito pour s'occuper des fresques et des décorations. La construction s'est achevée en 1668, et l'église a été ouverte à partir de ce moment-là. Mais les travaux de finition, notamment de la façade et des murs intérieurs où chaque centimètre a été soigneusement décoré, durèrent jusqu'en 1765 !

Les tremblements de terre de 1859 et 1868 ont fait s'effondrer le clocher de l'église et un incendie ravageur à l'intérieur de la nef a obligé les autorités locales à entamer, au début du XVIe siècle, de nouveaux travaux qui sont toujours en cours.

 

Visite de l'Église de la Compagnie

L'architecture baroque de la Compañia est un modèle du genre d'adaptation à la culture latino-américaine et en fait d'elle un des monuments les plus célèbres d'Équateur aujourd'hui. Elle ressemble à une église romaine baroque mais comporte ses spécificités sud-américaines. Sa grande nef centrale abonde d'ornements dorées et de bois sculptés obtenus lors de la période de finition du lieu. Tout l'art intérieur a été réalisé par les artistes locaux de Quito du XVIIe siècle. La nef dénote également quelques influences mauresques.

Aux pieds de l'autel principal se trouve le sarcophage contenant les restes de Mariana de Jésus, la Sainte Patronne de l'Équateur. Béatifiée par le pape Pie IV en 1853, puis canonisée par le pape Pie XII en 1950, la sainte a offert sa vie en 1645 au peuple de Quito alors qu'épidémies et tremblements de terre avaient mis à mal le moral et la santé des populations. Les habitants de la capitale lui vouent depuis des siècles une grande dévotion. Son sarcophage est un lieu de pèlerinage pour de nombreux croyants.

 

Comment s'y rendre ?

L'église se trouve en plein centre historique, à deux pas du Square de l'Indépendance. Vous pouvez vous y rendre à pied ou en transport en commun. Prenez la ligne de bus 27 et arrêtez-vous à Benalcazar & Sucre, vous êtes alors à 20 mètres de l'entrée de l'édifice. Vous pouvez sinon emprunter la ligne 5 pour vous arrêter à Bolivar Y Cuenca à une cinquantaine de mètres de votre destination.

Monument
4 photos

Bonjour

Je suis Carole de "Aventure Ecuador". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+593 (2) 2869400