Les îles Galapagos

Archipel volcanique de l’océan Pacifique, les îles Galápagos sont réputées pour leurs incroyables paysages mais aussi pour la faune très variée et endémique qui les peuple. Situé à environ 1000 km des côtes équatoriennes, les Galápagos se voient comme un paradis perdu, un eldorado naturel où la main de l’homme n’a pas encore perturbé son écosystème.

Ses îles et sa réserve marine qui l’entoure forment un joyau vivant unique au monde. C’est d’ailleurs sans surprise que l’Unesco reconnait l’archipel et sa réserve marine comme « un musée vivant et une vitrine de l’évolution ». Bien que difficiles d’accès, les îles Galápagos restent une destination paradisiaque pour découvrir une faune et une flore sans pareille. Laissez-vous tenter par un séjour dans les Galápagos pour une expérience unique au cœur d’une nature sauvage.

Histoire des îles Galápagos

Aucun reste archéologique de civilisations anciennes n’a été découvert dans les Galápagos. On peut ainsi en déduire que les îles n’auraient jamais été colonisées par l'homme. Perdues au milieu de l’Océan Pacifique, à presque 1000 km des côtes équatoriennes, la probabilité d'un accostage sur l’archipel est peu probable.

C’est l’évêque espagnol Fray Thomas de Berlanga, qui était envoyé en mission par le roi Charles Quint, qui découvrit officiellement les Galápagos en 1535. En accostant sur les îles, les marins découvrirent des animaux peu habituels (tortues géantes, iguanes…), mais décidèrent de ne pas s’y établir. Selon la description faite par Berlanga au roi, les îles avaient un côté peut être trop sauvage.

C’est seulement à partir de 1570 que les îles commencèrent à être mentionnées sur les cartes maritimes, dont la carte dessinée en 1574 par Abraham Ortelius, sous l’appellation de " Insulae de los Galopegoes". A cette époque, en raison de la brume qui recouvre souvent les îles, celles-ci ont été appelées" Las encantadas" (Les "îles enchantées").

Les Galápagos, jusqu'à la fin du XVIIème siècle, vont servir de réservoir naturel de nourriture et d’eau aux bateaux de passage. Baleiniers, boucaniers et pirates y trouvent des sources d'eau potable, mais aussi des tortues géantes, des baleines et des otaries. Ces espèces marines servaient de sources de nourriture.

Patrick Watkins fut le premier colon des Galápagos qui s’installa sur l'île de Floréana en 1807. Il y établit un comptoir de commerce à destination des navires de passage. En 1832, les Galápagos firent rattachées à l'Equateur, notamment avec le colonel Ignacio Hernandez, qui prit possession de l'archipel. Toutes les îles furent renommées avec des noms espagnols.

Le plus célèbre explorateur des îles fut incontestablement Charles Darwin,** qui partit à leur découverte en 1835. Etonné par la faune particulière se développant sur les îles, il axa particulièrement ses études sur les différentes espèces de pinsons. A son retour, il élabora, grâce aux différentes études effectuées, sa célèbre théorie de l'évolution des espèces, et cela en se basant sur le mécanisme de sélection naturelle qu'il pu observer sur place.

La colonisation des Galápagos fut alors accélérée, et en1892, les îles se firent appeler Archipel de Colon. A partir de1934, des lois sur la protection des îles des Galápagos furent décrétées et une partie de l’archipel fut transformée en Parc National. Malheureusement, durant la seconde guerre mondiale, l'île de Baltra fut utilisée comme base aérienne américaine. Cela favorisa l’extermination des iguanes terrestres.

En 1959, tout l'archipel fut déclaré Parc National. C’est aussi l’année de la création de la fondation Darwin à Bruxelles, dont l’objectif est de recueillir des fonds pour la préservation de la biodiversité des Galápagos.

En 1968 fut créé le service du Parc National des Galápagos. Sa fonction principale est de délimiter les zones touristiques dans le but de canaliser les visiteurs et de stopper les contaminations provenant de l'extérieur (graines, animaux…).En 1978, les Galápagos furent le premier archipel à faire partie du patrimoine mondial de l'Unesco.

Les Galápagos aujourd’hui

L’archipel des Galápagos recèle monts et merveilles, attirant tous les ans un nombre croissant de touristes souhaitant longer ses belles plages de sable blanc et découvrir une faune unique et variée.

Les Galápagos sont un petit archipel situé à plus de 1000 kilomètres à l’Ouest du continent, dans l’océan Pacifique. Il compte une dizaine d’îles principales dont 4 sont habitées et de nombreux îlots, tous d’origine volcanique. Les îles des Galápagos sont bordées par l’une des plus grandes réserves marines du monde, faisant au total 133 000 km².

Outre les trois plus grandes îles San Cristobal, Santa Cruz et Isabela, il est tout aussi intéressant de visiter les autres îles moins connues. Espanola, Floreana, Bartolome, Santa Fe et Fernandina font ainsi partie des joyaux des Galápagos affichant un haut potentiel touristique. Chaque île possède sa particularité, ses propres paysages, et parfois, une faune endémique.

Les Galápagos peuvent se découvrir de différentes manières, dont les plus connues étant à bord d’un bateau de croisière ou en découvrant une île à la fois (aussi appelé Island Hopping). Dans tous les cas, il convient de remplir une « carte de transit » (10 USD) et de s’acquitter de la taxe d’entrée au Parc National des Galápagos, dont le coût s’élève à 100 USD. Mais quelle que soit la manière choisit pour découvrir les Galápagos, les itinéraires touristiques sont fixés à l’avance et réglementés pour préserver la faune et la flore locale.

Les Galápagos, un authentique joyau à préserver

Grâce à ses nombreuses zones naturelles, favorisant la préservation de la faune et la flore, cet archipel est connu comme étant une luxueuse destination éco-touristique.

Il faut dire aussi que les îles sont peuplés d’animaux incroyables voir même endémiques, commeles iguanes terrestres et marins des Galápagos, ou encore les célèbres tortues géantes. D’ailleurs, ces dernières ont donné leur nom à l'archipel.

Les visites des îles de l’archipel des Galápagos, aussi appelé « l'archipel de Colomb », sont très réglementées et doivent s’effectuer uniquement en compagnie d'un guide. Sans être complètement vierge, la plus grande partie est aujourd’hui protégée. Les flux de touristes sont canalisés et réglementés pour le plus grand bonheur de la vie sauvage et des amoureux de la nature.

Seulement quelques îles sont habitées et les espaces y sont relativement restreints afin de protéger au maximum les zones naturelles. Les îles inhabitées, quant à elles, font l’objet d’un contrôle strict, où les circuits touristiques sont minutieusement planifiés en amont. Le but étant tout de même de limiter le nombre de visiteurs.

Malgré toutes ses mesures et son inscription au Patrimoine Mondial de l’Unesco, la faune locale est aujourd’hui en danger. Les populations de plus en plus denses et le tourisme en perpétuelle croissance en sont malheureusement les principales causes. Ainsi, les Galápagos sont depuis 2007 inscrites sur la liste des Patrimoines Mondiaux en péril.

Tourisme vert à travers les Galápagos

Les Galápagos sont assurément l’ une des plus belles destinations de la planète.Visiter cet archipel est un rêve éveillé pour les amoureux de la nature. Les îles déploient un écosystème unique au monde.

Une faune d’exception

La population humaine sur les îles Galápagos, ne remontant qu’au XIXème siècle, la faune de l'archipel est restée quasi intacte. La faune est unique dans le Parc National des Galápagos** . Parmi les animaux les plus connus, on peut citer les tortues géantes, les lézards aux couleurs différentes, les lions de mer, les iguanes (terrestres et marins).

L'archipel abrite également 58 espèces d'oiseaux dont 28 sont endémiques. Les frégates , les pinsons aux becs variés, les albatros, les oiseaux du paradis ou les fous à pattes bleues et rouges … sont quelques-uns des espèces d’oiseaux parmi les plus recherchés par les visiteurs.

La réserve marine des Galápagos offre le spectacle d’une flore et d’une faune sous-marine vivante impressionnante. Parmi les mammifères les plus surprenants on observe l’otarie à fourrure, la baleine à bosse ou encore le requin des Galápagos. La réserve compte également plus de 300 espèces de poissons, de quoi faire rêver tous les plongeurs aguéris.

Une flore magnifique

Outre une faune très riche, parfois endémique, les Galapagos abritent aussi une flore incroyablement variée ! On dénombre plus de 850 espèces de plantes dont 228 seraient endémiques. Chaque île dispose de ses propres caractéristiques en matière de végétaux, ce qui s’explique par la différence des reliefs et du climat entre chacune des îles.

Sur les côtes, on recense quelques espèces comme le palétuvier, le pourpier ou encore le myrte, qui sont des espèces plutôt aquatiques, tandis que dans les terres et dans les zones arides, on retrouve généralement des lichens et des cactées.

En altitude, l’humidité favorise la présence de robiniers, de goyaviers, de passiflores et de lichens.

Les Galápagos, voyage inoubliable au cœur d’un paradis reculé

Les principales îles sont Isabela, Santa Cruz, San Cristóbal, Santiagoet Fernandina, surnommées « les enchantées ».

Santa Cruz est la plus importante des îles Galápagos en termes d’activité. On peut tout d’abord flâner le long du port de la ville PuertoAyora. L’eau y est magnifiquement bleue, mais la baignade est interdite. Santa Cruz draine beaucoup de touristes, car l’île abrite le centre de recherche Charles Darwin et sa réserve de tortue géante, le musée Van Straelen et le site de Cerro Dragon pour observer les iguanes. Cette île est aussi connue pour la magnifique étendue de sable blanc deTortugaBay, peuplée par les lions de mer, et Las Grietas, une source d'eau naturelle transparente propice à la pratique du snorkelling.

Après Santa Cruz, San Cristobal est la seconde île de l’archipel en termes d’infrastructures touristiques. On y accède en ferry depuis Santa Cruz ou en vol direct d’Equateur. The Kicker Rock, l’un des plus beaux sites de plongée des Galápagos, est un incontournable de l’île.

L’île Isabela, la plus large des îles Galápagos , vaut aussi le coup d’œil, notamment pour randonner jusqu’au volcan Sierra Negra ou contempler un paysage lunaire impressionnant. À Isabela on peut aussi se délecter de la vue des tortues géantes déambulant dansle Centro de Crianza Arnaldo Tupiza .

L’île de Santiago fait partie des îles Galápagos non habitées et accessibles via une croisière . Elle est digne d’intérêt pour Espumilla Beach, une magnifique baie au sable blanc, ou la magnifique vue sur l’ilot de Bartolomé.

Fernandina est la plus jeune île de l’archipel et la plus préservée . Aucune espèce non endémique n’y a été encore introduite. A son point de débarquement Punta Espinoza se découvrent des paysagesde lave et des cactus pour le moins intrigants. Des centaines d’iguanes marins occupent cette île au décor lunaire.

Le climat sur l’archipel des Galápagos

Les îles Galápagos offrent un climat tropical sec.** Dans les Galápagos, la température n’est pas suffocante, malgré le fait que l’archipel se trouve sous l’Equateur. La saison des pluies se situe entre janvier et mai. C’est la période la plus ensoleillée de l’année, avec une température de l’eau affichant jusqu’à 25°C et celle de l’air n’excédant pas les 30°C. De juin à décembre, c’est la période sèche. De longues périodes de brume peuvent survenir, cependant le soleil reste au rendez-vous. La température de l’eau, qui est fraîche, avoisine les 20°C le matin et atteint 25°C l’après-midi. Attention toutefois, même par temps frais, le soleil peut être brûlant. De fait, chapeau, lunettes de soleil et protection solaire sont requis.

Comment se rendre dans les Galápagos ?

Situé à environ 1000 km du continent, l’archipel est surtout accessible en avion. Les avions partent de Quito ou de Guayaquil pour rejoindre l’un des deux aéroports de l’archipel : Baltra, l’aéroport desservant l’île de Santa Cruz, et San Cristóbal.

L’île d’Isabela n’est accessible que depuis les 2 autres îles, et non directement depuis le continent. Compterz1h30-3h de trajet en fonction de votre aéroport d’embarquement.

7 photos

Bonjour

Je suis Carole de "Aventure Ecuador". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+593 (2) 2869400