Sangay

Le volcan de Sangay, également connu sous le nom de Macas se situe dans la province de Chimborazo, à environ 45 km au sud-ouest de Riobamba et à l’extrémité est de la cordillère des Andes. Il s’agit d’un stratovolcan en activité niché au sud de la zone volcanique nord des Andes. Ce géant de la nature fascine ses visiteurs grâce à ses activités volcaniques permanentes mais pas que. La riche biodiversité qui y règne et qui tapisse ses alentours vaut largement le détour.

Histoire

Le mont Sangay fut escaladé pour la première fois le 04 août 1929 par Robert T. Moore, Waddell Austin, Terris Moore et Lewis Thorne (États-Unis).

Très actif, le volcan Sangay enregistra plusieurs éruptions très violentes. Ces activités stromboliennes provoquèrent sur le long terme des chutes de cendres, des coulées de lave, de pyroclastiques et des lahars (coulées boueuses volcaniques). L’explosion la plus importante eut lieu en 1628. Elle fut à l’origine d’une fumée de cendres qui aurait atteint Riobamba, une ville située à plus de 50 km au nord-ouest du volcan.

Le volcan explosa de nouveau en 1728 et ne se calma qu’en 1916. En 2005, on enregistra 3 éruptions de gaz et de cendre volcanique. Bien qu’elles étaient minimes, ces éruptions soulignent l’activité volcanique strombolienne toujours présente de Sangay.

Inclus dans le parc national de Sangay avec le volcan Tungurahua, Sangay fut classé patrimoine mondial de l’UNESCO en 1983.

Aujourd’hui

Le volcan de Sangay culmine la forêt amazonienne à plus de 5 500 m d’altitude. C’est l’un des plus hauts volcans actifs au monde. Cependant, il possède une pente très douce de 35 °, dont une légère inclinaison, au nord-ouest par rapport au sud-ouest.

La forme actuelle du volcan est soulignée par un gigantesque cône volcanique possédant trois cratères profonds. Le cratère central mesure environ 100 m de diamètre avec une profondeur de 50 m. Le second cratère mesure 50 m de diamètre, tandis que le troisième domine la partie ouest du cratère principal avec 100 m de diamètre.

Encore en activité, le volcan Sangay est l’un des volcans les plus actifs d’Équateur. Ses activités volcaniques sont permanentes et se manifestent à travers la présence constante de fumerolles, d’éruptions et de coulées de lave. Pendant la nuit, il dégage des lumières pyrotechniques, observables de loin, même depuis El Puyo.

Ascension du volcan de Tungurahua

Il est très dangereux d’escalader le mont Sangay puisque le risque d’éruption est permanent. S’y aventurer représente pour les professionnels un véritable défi. Néanmoins, avec un bon équipement, une excellente condition physique et une bonne formation, il est possible (même pour les amateurs) d’escalader ce géant de la nature. Pour bien profiter du paysage et éviter les mauvaises surprises, il est recommandé d’escalader le mont Sangay pendant les périodes les moins humides, entre les mois de novembre et février.

Randonnée sur le parc national de Sangay

Grâce à son climat pluvial subtropical, la région de Sangay regroupe trois catégories de forêts : des forêts tropicales des hautes alpines, des forêts subtropicales et des forêts tropicales. Localisé dans cette zone, le parc national de Sangay héberge -dans une superficie d’environ 5 177 km- une riche biodiversité qui demeure intacte et préservée de l’interaction humaine.

Il est doté de magnifiques paysages naturels formés par des lagons, des rivières et aussi des sommets volcaniques. Ces perles écologiques placent le parc au rang de meilleure destination pour une randonnée. Son exploration promet un moment unique et riche en découvertes de l’écosystème de la région. Ainsi, plus de 3 000 espèces de plantes servent de nourriture et de foyer pour une grande variété de faunes. Certaines plantes aux vertus médicinales sont utilisées par les peuples locaux pour se soigner. En vous rendant dans les zones les plus élevées, vous pourrez y rencontrer de grands mammifères comme les tapirs des montagnes, les couguars, le cobaye ou le renard andin. Pour les ours à lunettes, les jaguars, le margay, le cerf de Virginie, les cerfs à collier et les loutres, il faudra se rendre dans les zones plus basses pour pouvoir avoir la chance de les observer.

Comment s’y rendre ?

Pour rejoindre le mont Sangay, le moyen le plus pratique est de se rendre tout d’abord au village de Guagalla.

Pour une question de sécurité, vous serez accompagné d’un guide autochtone, une fois arrivées à Guagalla. Comme le volcan de Sangay se trouve à l’intérieur du parc national portant le même nom, l’entrée est payante : 10 dollars USD pour les étrangers et 2 dollars USD pour les nationaux.

5 photos

Bonjour

Je suis Carole de "Aventure Ecuador". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+593 (2) 2869400